07 Mar 2017

Le Sac à Dos reçoit avec le RAPSIM le Ministre Martin Coiteux

0 Comment

Lundi 6 mars, le Sac à Dos a accueilli le Ministre Martin Coiteux, Député de Nelligan
Parti libéral du Québec, Ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire,
Ministre de la Sécurité publique et Ministre responsable de la région de Montréal.

Il s’est entretenu avec Pierre Gauvreau, directeur général du RAPSIM et avec Marjolaine Despars, coordonnatrice adjointe entourés de Martin Pagé, directeur général Diogène, France Labelle, directrice générale du Refuge des jeunes et présidente du c.a. du RAPSIM et de Robert Manningham, directeur général, Habitation Montréal et bien sûr, Richard Chrétien directeur général du Sac à Dos. Il a été question de logements sociaux, du soutien communautaire. Ci-dessous, voici un résumé fait par le RAPSIM de cette importante rencontre.

7 mars 2017
Importante rencontre avec le ministre Coiteux
Le RAPSIM a eu une excellente rencontre lundi le 6 mars avec le ministre Martin Coiteux. Tenue dans le 2e  projet de logements du Sac à dos, la rencontre a permis d’échanger sur l’importance du logement social avec soutien communautaire comme un des moyens clé pour déployer la Politique nationale de lutte à l’itinérance.

Montréal Métropole…

Tout en reconnaissant le cadre qu’amène la Politique en itinérance, le ministre a rappelé le contexte nouveau qu’amène le projet de loi 121 sur le statut de métropole et l’Entente, déjà conclue entre Québec et la Ville, sur le Réflexe Montréal. Cette entente prévoit que de nouveaux pouvoirs sont dévolus à la Ville, dont en immigration, logement et itinérance. Grand partisan de ce transfert, le ministre y voit, comme le maire, une question de meilleure proximité.

Le RAPSIM a souligné les enjeux que pose Réflexe Montréal en termes de balises de ces pouvoirs, de cohérence avec des politiques, cadres et règlements qui existent au niveau du gouvernement du Québec. Alors que pour l’immigration et le développement économique, Réflexe Montréal précise que les nouveaux pouvoirs seront en continuation avec les politiques existantes, cela n’est pas explicite en ce qui concerne l’itinérance.

De même, il y a la question des moyens qui seront octroyés à la Ville. Plus de pouvoirs, avec quelles balises, pour faire quoi et avec quels moyens ? Des questions qui demeurent sans réponses claires et pour lesquelles la Commission parlementaire sur le PL 121 se doit d’apporter des précisions. Pour un, le RAPSIM espère y poser ses questions.

Investir dans le logement social

Un bon échange avec la délégation du RAPSIM a permis de souligner la nécessité dans le prochain budget du gouvernement québécois, de la reconduction et l’augmentation du budget du programme de logement social AccèsLogis, de même que celle de budgets adéquats pour les trop souvent nécessaires rénovation et/ou décontamination des sols et bâtiments.

L’impératif que soit aussi apporté le financement du soutien communautaire pour assurer la stabilité en logement des locataires a aussi été exprimé. Le ministre a terminé la rencontre en rencontrant des locataires et visitant leur logement.

Au final, le message du RAPSIM a été très bien été rendu, en espérant qu’il soit très bien entendu. Une partie de la réponse sera à voir dans le prochain budget !

Pierre Gaudreau,
Coordonnateur du RAPSIM

Rencontre du RAPSIM avec le ministre Martin Coiteux,
au Sac à dos le 6 mars 2017

rencontre Coiteux
Sur la photo- rangée du bas:
Du Sac à dos, Nicole Blouin, responsable des communications, Marie-Josée Lejeune, locataire et Richard Chrétien*, directeur, ainsi que France Labelle, DG du Refuge des jeunes de Montréal et présidente du conseil d’administration du RAPSIM.Rangée du haut:
Robert Manningham*, DG d’Atelier Habitation, Marjolaine Despars, coordonnatrice adjointe au RAPSIM, le ministre Martin Coiteux, André Lavoie, locataire et membre du du c.a. au Sac à dos, Pierre Gaudreau, coordonnateur du RAPSIM et Martin Pagé*, DG de Dopamine.* Sont aussi membres du c.a. du RAPSIM

 

[haut]